Amélie Nothomb : très émue par le décès de son père, elle parle de son vécu sur la tombe du défunt !

Le père d’Amélie Nothomb est décédé en Mars dernier à cause d’un cancer. Pourtant, c’est seulement le 22 juillet qu’elle a pu se recueillir pour la première fois sur la tombe de celui-ci.

La célèbre romancière confie qu’à force de parler avec lui sur sa tombe, son père est venu à elle.

Amélie Nothomb : « Finalement, il s’est passé quelque chose. Il est venu ».

L’écrivaine Amélie Nothomb ne s’est pas encore remise de la disparition de son père, l’éminent diplomate belge Patrick Nothomb. Âgé de 83 ans, ce dernier, rappelons-le, est décédé le 17 mars 2020 des suites d’un cancer. À l’époque, c’était le COVID-19 qui était cité comme la cause de son décès, ce qui a été démenti plus tard. Aujourd’hui, la romancière revient sur cet épisode sombre de sa vie.

Sur le plateau de l’émission de 5 C à vous ce mardi 8 septembre 2020, l’écrivaine faisait la promotion de son dernier chef-d’œuvre intitulé Les Aérostats. Ce fut aussi une occasion pour elle de reparler de la lettre qu’elle a confiée à la voix du Augustin Trapenard sur France Inter et qui évoque la disparition de son père. La présentatrice Anne-Elisabeth Lemoine en a d’ailleurs lit un extrait.

Après la lecture de la lettre, Amélie Nothomb a apporté de plus amples détails sur la manière dont elle a vécu ce familial. « Je n’ai pas pu assister aux funérailles de mon père. Je n’ai pas pu me rendre sur sa tombe avant le 22 juillet [en raison du sur tout le territoire belge]. Bien sûr, ça a été très dur » a confié la romancière presque au bord des  larmes. Puis elle a parlé d’une « surprise ».

« La bonne surprise est que le 22 juillet, il n’était pas trop tard. On peut dire que j’ai passé l’été sur la tombe de mon père. Au début, il ne se passait rien. Je me tiens juste sur une pierre tombale. Rien ne se passe », a-t-elle dit. Ensuite, elle a confié qu’elle revenait souvent se recueillir sur la tombe de son père et parlait au défunt avec insistance. Alors, à force d’insister, elle a finalement eu droit au déclic qu’elle attendait.

View this post on Instagram

Photo de @pascal_ito_officiel

A post shared by Amelie Nothomb (@ameliedesnomspropres) on

« Finalement, il s’est passé quelque chose. Il est venu », s’est exclamée la romancière en parlant de  son défunt père. C’est alors qu’en ayant elle-même expérimenté cette pratique, elle a confirmé que parler aux morts n’est en rien un acte dénué de sens. « La seule bonne nouvelle que je peux apporter, c’est que ça a beaucoup de sens de parler à ces morts. Il y a un moment où ils vous répondent.»

Une lettre qu’elle a écrite avec toutes les larmes de son corps.

Toujours sur le plateau de l’émission C à vous, Anne Élisabeth Lemoine a évoqué son opinion sur le fait d’écrire dans les moments de douleur. L’animatrice a ainsi remis le sujet de la lettre qu’Amélie Nothomb a écrit à son père au centre de la discussion. C’est alors que l’écrivaine s’est mise à décrire son père comme étant une personne à la fois secrète, mais très ouverte aux autres. « Il adorait qu’on parle de lui », a-t-elle dit.

Alors, c’est dans l’espoir de lui faire plaisir, de là où il est, que la romancière a écrit cette lettre. « Quand j’ai écrit cette lettre à mon père, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. J’écrivais à travers mes larmes » a-t-elle dit. Cependant, elle a confié que tout en écrivant cette lettre, elle ressentait la présence de son père au-dessus de son épaule, et que celui-ci prenait plaisir à ce que la romancière écrive sur lui.

Quoi qu’il en soit Amélie Nothomb est convaincue par cette présence de son père qui la rassure. C’est avec cette conviction qu’elle a conclu sur le plateau de C à vous en disant que, de là où il est, son père regarde l’émission.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !