Caroline Receveur : son fils est-il trop gâté ? Son incroyable collection de jouets fait réagir les fans !

Par ces temps de confinement où les déplacements sont réduits au strict minimum, garder les enfants de l’ennui n’est pas si compliqué si les parents savent s’y prendre.

Il ne fait aucun doute que ces derniers aiment leurs jouets et les parents ne se gênent certainement pas pour exploiter cela. C’est le cas de Caroline qui essaye d’occuper son fils. Découvrez ici comment elle s’y prend.

que savoir d’elle ?

View this post on Instagram

Happiness 🖤

A post shared by Caroline Receveur 🦂 (@carolinereceveur) on

Les célébrités n’ont pas vraiment une vie privée en tant que telle puisque tout le monde est informé de presque tout ce qu’elles vivent. Si vous vous demandez qui est Caroline Receveur, sachez qu’elle est une influenceuse française. À Épinal le 10 novembre, elle naquit en 1987. C’est un peu une personne qui sait tout faire puisqu’elle est aussi bien mannequin qu’animatrice de radio et télévision et blogueuse. Notons qu’elle se démarque aujourd’hui plus par son rôle d’influence.

Elle est en couple avec un mannequin, comédien et aussi un influenceur. Jusque-là inconnu du public français, sa relation avec Caroline fera parler de lui dans la presse. Le mannequin se démarque surtout par ses abdos et ses yeux verts ! De l’union des deux est né un petit garçon du nom de Marlon.

La collection de voitures de son fils ?

Les enfants peuvent parfois être très attachés à leurs jouets. Cela ne sera pas une mauvaise idée en ce temps de où ils ne peuvent sortir nulle part pour voir des amis et s’amuser. Il serait donc aisé de les occuper avec leurs objets préférés.

Dans le but de garder leurs enfants de l’ennui que peut engendrer cette période de confinement, les parents de Marlon l’occupent d’une manière assez impressionnante même si elle n’est pas tellement originale à la base ! Le petit garçon semble nourrir une passion pour les petites voitures ! En effet pour l’occuper, ses parents n’hésitent pas à mettre à sa disposition ses jouets préférés. Même si le petit garçon donne l’impression d’avoir d’autres plaisirs puisqu’il y a des jours où il s’était badigeonné le visage avec de la peinture, sa plus grande passion semble être les voitures. Il en a toute une cargaison. Cela lui permet de ne pas sentir cet ennui pesant du confinement.

Pendant le confinement, quoi de mieux que de prendre un léger bain de soleil ? En effet, quand Malon se prélassait au balcon avec son père aux aguets avec sa casquette pour le protéger des rayons du soleil, ce dernier réclamait toutes ses petites voitures. Elles sont de formes et de couleurs variées, autant dire qu’il a une collection remarquable pour son âge ! Son père s’est amusé à poster sur son profil une bande numérique où on voyait le petit réclamer l’un après l’autre ses jouets. Même s’ils lui appartiennent, le petit pouvait montrer sa gratitude à chaque fois que son père lui donnait une voiture en disant merci.

Ne sachant pas que le stock a été vidé, il demanda davantage de voitures : qu’importe le nombre qu’il a reçu, il en voulait encore plus ! C’est en ce moment que Caroline Receveur intervient pour expliquer à son bout de chou qu’il n’y en avait plus ! Elle lui a donc expliqué qu’ils avaient tout sorti. La question est de savoir si le garçon pourrait quand même s’amuser avec chacune de ses voitures. Il y en avait sûrement plus qu’il n’en faut ; un nombre important de voitures réparti autour de Marlon comparable à une fourrière. D’ailleurs, son père s’amusera ensuite à mettre une story avec un titre que vous auriez tous deviné : la fourrière de Maho ! Parmi ses voitures, vous pourriez voir :

  • un camion de pompier ;
  • un bus ;
  • une moto ;
  • et des taxis pour ne citer que ceux-là.

Le petit garçon semble vraiment heureux entouré par les pièces de sa collection. Peut-être qu’il grandira avec cette passion. Il aura sûrement et pour de vrai, une vraie collection de voitures. Serait-ce là un rêve d’enfant à réaliser ? Une chose est sûre, pour le moment, cela le tient occupé durant le confinement.