Karin Viard : victime de maltraitances lors d’un tournage, elle prend enfin la parole !

L’actrice Karin Viard a décidé de sortir du silence face à un événement qui l’a marqué à vie. Elle se confie aux médias à propos du tournage du film ‘Les victimes’.

©PHOTOPQR/LE PARISIEN / FREDERIC DUGIT/PARIS/LE 05/01/2012 ENREGISTREMENT DE L' EMISSION " VIVEMENT DIMANCHE " SUR FRANCE 2 , PHOTO : LA COMEDIENNE KARINE VIARD QUI EST A L' AFFICHE DU FILM " PARLEZ MOI DE VOUS " (MaxPPP TagID: maxpeopleworld507806.jpg) [Photo via MaxPPP]

Karin Viard s’est fait maltraiter par un réalisateur

Karin Viard est une française qui a commencé dans le monde du cinéma vers les années 90. Elle s’est très vite faite une bonne image grâce à son allure et son talent. C’est une femme très naturelle, quel que soit son rôle dans un . Très récemment, lors d’une interview, Karin se confie sur une mauvaise expérience qu’elle a subie dans le cadre de son travail en tant qu’actrice.

Karin est une personne connue pour sa franchise. Effectivement, c’est une femme qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense, que ce soit à ses amis ou devant la caméra. D’habitude, elle donne des avis sur un film, sur une situation, mais cette fois-ci, elle décide de se confier sur son ressenti vis-à-vis d’une expérience personnelle.

Il s’agit ici d’un sujet sensible puisque l’actrice parle de la cruauté que les autres ont tendance à taire dans le monde du . Bien qu’elle soit en période de promotion pour le film « Les Apparences », Karin n’hésite pas à parler d’un réalisateur qui l’a traumatisé lors du tournage d’un film qui date de 1996.

Selon Karin Viard, le tournage du film « Les Victimes » a été la période la plus traumatisante de sa carrière en tant qu’actrice. Ce trauma a été occasionné par le comportement du réalisateur du film, le célèbre Patrick Grandperret. Il s’agit de l’ancien lauréat du Prix Jean Vigo, le réalisateur qui a tourné le « Meurtrière » joué par Céline Sallette en 2005.

À noter que ce réalisateur est décédé en 2019 à l’âge de 72 ans. Karin Viard n’est donc sortie du silence qu’après la mort de la personne qui l’a maltraité. À cette époque, elle avait 30 ans et c’était ses débuts dans le monde du cinéma, un début assez difficile il faut reconnaître.

Selon l’actrice française, ce réalisateur la détestait et ne manquait pas de lui faire savoir chaque jour pendant le tournage. Patrick torturait donc Karin psychologiquement au quotidien. Cette expérience était vraiment dure à supporter pour l’actrice qui était nouvelle dans le milieu à l’époque.

Elle s’est plongée dans l’alcool pour oublier

Depuis cette expérience traumatisante, Karin Viard est presque devenue alcoolique. Elle confirme avoir commencé à boire, même pendant les tournages. À cette époque, elle prétextait que boire la rendait plus à l’aise, surtout qu’elle a été amenée à tourner des scènes de baiser, voire plus.

Pourtant, aujourd’hui, Karin avoue que l’alcool était pour elle un refuge. Boire lui permettait d’oublier, d’avoir moins mal psychologiquement face au traumatisme que le défunt Patrick Grandperret lui faisait subir. Elle reconnait que l’alcool n’est jamais la meilleure solution, mais c’était la seule option qui lui était venue en tête à cette époque.

À noter que pendant les tournages de ce film de 1996, Karin ne pouvait pas rentrer chez elle le soir. Elle buvait donc dès que le tournage prenait fin, ce qui n’améliorait pas sa situation. En effet, l’actrice se réveillait chaque matin avec une grande gueule de bois. Ainsi, elle recevait encore plus de critiques de la part de Patrick, son réalisateur.

Jusqu’à aujourd’hui, Karin ne s’est pas remise de cette mauvaise passe. Cependant, avec 24 années d’expérience dans le monde du cinéma, elle s’est bâti une bonne réputation. Ainsi, elle s’est promis de ne plus accepter des rôles dans lesquels elle se sentira mal à l’aise. Elle ne va pas non plus se taire face à d’éventuels mauvais traitements envers les actrices.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !