NBA : le basketteur Cliff Robinson est décédé à seulement 53 ans, la NBA est en deuil !

Toute la NBA est en deuil après le décès d’une de ses anciennes figures. Cliff Robinson était un des meilleurs basketteurs entre les années 1990 et 2000.

Le sort se serait-il acharné sur la  ces temps-ci ? Il y a vraiment de quoi se poser la question.

Une année noire pour la NBA, Cliff Robinson rallonge la liste des décès.

En effet, cette année 2020 est marquée par de nombreux décès dans les rangs de la principale ligue de basket-ball au monde. En début d’année, il y a eu la disparition de David Stern, suivi par le décès dans des circonstances tragiques de Kobe Bryant. Puis, en mai dernier, l’entraineur Jerry Sloan décède lui aussi. Il y a eu également d’autres décès. Ainsi, si les larmes n’ont pas encore complètement séchées suite à la perte de tous ces héros du basket, voilà qu’une autre mauvaise nouvelle vient de nouveau assombrir l’univers de la NBA.

En effet, Clifford Robinson s’est éteint ce samedi 29 aout 2020 à l’âge de 53 ans. On ne connait pas encore les circonstances de son décès. Sa famille n’a pas souhaité parler de cette information. Toutefois, on se souvient qu’il avait souffert d’une hémorragie cérébrale en 2017. Serait-ce cette maladie qui l’aurait conduit à sa perte ? On en saura surement beaucoup plus prochainement.

Un bon début en tant que sixième homme et une carrière marquée par beaucoup de « Trade ».

En revenant sur la carrière de Clifford Robinson, il n’était certainement pas aussi connu que les trois légendes du basket  citées ci-dessus. Pourtant, cela ne l’empêche pas d’être une bonne figure de la NBA. De surcroit, les amateurs de basket dans les années 90 n’ont surement pas oublié ce joueur du nom de « Cliff » qui portait toujours un bandeau sur sa tête. Recruté par les Portland Trail Blazers en 1989, il s’est rapidement démarqué de tous les autres membres de l’équipe grâce à ses talents de défenseurs.

En 1990, alors que Cliff Robinson n’était qu’à sa première saison en NBA, son équipe était parvenue à se hisser en final contre les Pistons d’Isiah Thomas. Malheureusement, ce jour-là, les Blazers étaient tombés sur plus fort qu’eux et perdaient 1-4. Puis, le scénario de la finale ratée s’est renouvelé deux ans après. Cette fois-ci, les Blazers s’étaient heurtés au Chicago Bulls de Jordan qui s’était alors imposé 4-2.

D’autre part, dès le début de sa carrière en NBA, Cliff Robinson s’est révélé être un sixième homme par excellence. Ce n’est pas étonnant qu’il ait été élu meilleur sixième homme de l’année en 1993 après avoir progressé au scoring de 12.4 à 19.1 points de moyenne. Puis, l’année d’après, il obtient sa place parmi le 5 de départ de Portland, ce qui lui a valu d’être sélectionné au All-Star Game. Ce sera d’ailleurs son unique sélection dans cette prestigieuse compétition. En 1997, Robinson intègre le Phoenix Suns en tant qu’agent libre et y reste durant quatre saisons. Après le Phoenix, il change de camp plusieurs fois. Il rejoint d’abord Détroit en 2001, puis le Warriors en 2003. Il intègre ensuite les New Jersey Nets en 2005 pendant 2 ans avant de mettre fin à sa carrière en 2007.

Corée du Nord, Survivor et cannabis.

Après avoir mis fin à sa carrière de basketteur, Cliff Robinson a été aperçu dans différents domaines. Tout d’abord, il faisait partie de l’équipe, dirigée par Dennis Rodman, qui s’était rendu en Corée du nord à l’occasion de l’anniversaire de Kim Jong Un. Ensuite, sa participation à l’émission Survivor (l’équivalent du français) a été également très remarquée. Enfin, il était un fervent militant pour la légalisation du cannabis, un business dans lequel il investissait beaucoup.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !