Philippe Etchebest: très inquiet pour sa situation financière, il appelle publiquement à l’aide !

Philippe Etchebest: Alors que la France est confinée depuis plus d’un mois, pour protéger les habitants du coronavirus, de nombreuses entreprises s’inquiètent de leur pérennité.

Parmi les secteurs les plus touchés par l’épidémie de coronavirus, ceux de l’hôtellerie et de la restauration sont directement en première ligne, eux qui ne peuvent plus travailler depuis plusieurs semaines maintenant. À ce sujet, a manifesté sa vive inquiétude dans l’émission « C à vous ». Si comme à l’accoutumée il n’y va pas avec le dos de la cuillère, il semble que cette fois-ci l’alerte soit très sérieuse.

Philippe est très pessimiste pour l’avenir

Alors qu’il est d’habitude réputé pour son optimisme, Philippe Etchebest s’est montré très inquiet hier soir, alors qu’il était interrogé sur la situation catastrophique vécue par le milieu de l’hôtellerie et de la restauration, durant le de la . Le présentateur de « Cauchemar en cuisine », bien connu pour ces prises de position fracassantes, ne trouve plus les mots pour alerter sur les conséquences économiques catastrophiques que vont devoir vivre un grand nombre d’établissements. Alors qu’à ce jour tous les restaurants, hôtels et cafés français sont fermés, le renouvellement du confinement jusqu’au 11 mai prochain risque de ne pas arranger les choses. Loin d’être rassurant, le chef préféré des Français enfonce même un peu plus le couteau dans la plaie, n’hésitant pas à en devenir alarmant.

« La situation est catastrophique ! Dans nos métiers, nous représentons un million d’emplois, dans l’hôtellerie et la restauration, ce qui est énorme ! Au mois de mars, 30 % des restaurateurs n’ont pas pu payer leurs salariés. Et au mois d’avril, il n’y en aura plus ! On estime a à peu près 70 % des restaurateurs qui ne pourront pas payer leurs salariés. », annonce-t-il depuis son salon en visioconférence.

Le chef Philippe Etchebest est lui-même impacté par le confinement

Malgré sa médiatisation et sa réussite, Philippe Etchebest est lui aussi concerné par cette crise catastrophique. Propriétaire de plusieurs restaurants et patron de 60 salariés, l’homme précise au journaliste que même le chômage partiel de ces derniers ne l’exempt pas de certains coûts inévitables.

  • Il assure avoir avancé l’argent pour les premières paies de ses employés, afin de subvenir à leurs besoins.
  • Malheureusement, il confirme également que cette situation ne pourra pas durer éternellement, et que viendra le moment où il ne pourra plus assumer cela lui-même.

Alors que le journaliste qui l’interview tente un parallèle avec le titre de son émission « Cauchemar en cuisine », Philippe Etchebest ne manque pas de rebondir sur ce sujet, et de confirmer que les restaurateurs sont effectivement en plein cauchemar. Il n’hésite pas à aller encore plus loin en s’inquiétant du cas des établissements qu’il avait pu aider jusqu’ici, toujours fragilisés par les diverses difficultés rencontrées du passé, et qui hélas, semble avoir bien peu de chance de survivre à ce nouveau coup du sort. Un après-confinement qui n’est pas sans l’inquiéter non plus, conscient que de nombreuses difficultés financières vont toucher les Français, dont la priorité ne sera plus forcément de se rendre au restaurant.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.