Rentrée scolaire : « il y aura des contaminations à l’école mais on va les gérer !» selon le Président du Conseil Scientifique !

Jean-François Delfraissy, nommé président du Comité consultatif national d’éthique depuis 2016 tente de rassurer la population pour la rentrée scolaire prochaine.

Certains parents d’élèves ne semblent pas toujours rassurés et ne souhaitent pas laisser leurs enfants reprendre les classes à la rentrée en dépit des différentes dispositions qui ont été prises par les pouvoirs publics. C’est suite à ces inquiétudes que Jean-François Delfraissy a tenu à s’exprimer ce lundi.

La sortie du président du Conseil scientifique qui rassure

Prévue le mardi 1er septembre 2020, la date de la rentrée scolaire reste inchangée malgré les différentes réclamations faites par les associations de parents d’élèves. Ces demandes infructueuses émanent des inquiétudes par rapport au retour des enfants en classe alors que le pays connait l’augmentation de nouveaux cas dans certaines régions françaises. Face à cette angoisse qui anime certains parents d’élèves, le professeur de médecine Jean-François Delfraissy a tenu des propos rassurants ce lundi 24 août 2020.

Le coronavirus qui a fait de nombreuses victimes depuis mars 2020, a empêché la bonne tenue des classes de l’année scolaire 2019-2020. Au regard de ces perturbations, les pouvoirs publics ont prévu que les classes reprendront dès le 1er septembre prochain. À cet effet, tous les élèves ayant à partir de 11 ans seraient munis d’un masque sans oublier la distanciation d’un mètre au moins. Le 20 août 2020, rappelait encore le protocole sanitaire qui sera appliqué dans les écoles. Il s’agit bien de celui qui a été établi en juillet et qui s’adapte à toutes les situations.

Les propos de Jean-François Delfraissy qui défraient la chronique

Même si certaines personnes semblent se lasser des mesures barrières, il n’en demeure pas moins que la Covid-19 existe toujours et qu’il faudrait rester vigilant. En tant que spécialiste de la santé, Delfraissy a rappelé ce lundi qu’il y aura forcément de nouvelles contaminations lors de la rentrée scolaire mais que les spécialistes de la médecine pourraient gérer, « Il y aura des contaminations à l’école mais on va les gérer ». Selon le président du Conseil scientifique, c’est fondamental pour que les classes reprennent à la date qui a été prévue à cet effet.

Les propos de Delfraissy sur Franceinfo qui rassurent certes, ne sont pas une surprise pour la population ce d’autant plus que la connaît l’augmentation de nouveaux cas de covid-19 depuis quelques semaines. Cela va de soi que si les classes reprennent d’ici septembre, il y aurait de nouvelles contaminations. Le président du Conseil scientifique a souligné que des élèves et quelques enseignants vont forcément être contaminés mais que le secteur médical serait prêt à y faire face.

Les dispositions prises par les pouvoirs publics pour lutter contre la pandémie en période de classes

Ils sont de plus en plus nombreux ces parents qui souhaiteraient que la date de la rentrée scolaire soit décalée de quelques jours au regard de la tendance actuelle où on assiste à la hausse de contaminations dans certaines régions du pays. Le scientifique Delfraissy a décidé de rassurer les parents et les élèves en ce début de semaine. Il affirme que la médecine maitriserait la situation au cas où il y aurait de nouveaux cas de covid-19 dans les écoles.

La rentrée scolaire prochaine qui débutera le 1er septembre et qui se terminera le 6 juillet 2021 représente la préoccupation majeure du . Chaque âgé à partir de 11 ans devra obligatoirement porter un masque. C’est d’ailleurs pour cette raison que le gouvernement a augmenté l’allocation de rentrée scolaire de 100 euros par élève. C’est un moyen de venir en aide aux parents pour supporter les coûts liés à la préparation de l’année scolaire. Plusieurs mesures ont été prises en cas de contamination de parmi lesquelles la fermeture de l’école ou des enseignements à distance. Des tests seront régulièrement effectués pour un meilleur suivi des enfants ou des enseignants contaminés.


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.